Cet essai a permis de vérifier le fonctionnement du "système particulier de guidage en vol et le chargement d'une puissante ogive", a affirmé l'agence officielle KCNA. Kim Jong-un a qualifié ce test d'"événement d'une très grande importance pour accroître la puissance de combat de l'Armée populaire" nord-coréenne, selon la même source. Le leader a lui-même "guidé l'essai de tir" qui a été dirigé sur plusieurs cibles, a ajouté l'agence officielle. Cette annonce intervient alors que le Center for Strategic and International Studies, un organisme américain, a fait état mercredi d'un regain d'activité sur le principal site nucléaire nord-coréen, signe d'une possible reprise par Pyongyang de son programme d'armement atomique après l'échec en février du sommet entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump

Cet essai a permis de vérifier le fonctionnement du "système particulier de guidage en vol et le chargement d'une puissante ogive", a affirmé l'agence officielle KCNA. Kim Jong-un a qualifié ce test d'"événement d'une très grande importance pour accroître la puissance de combat de l'Armée populaire" nord-coréenne, selon la même source. Le leader a lui-même "guidé l'essai de tir" qui a été dirigé sur plusieurs cibles, a ajouté l'agence officielle. Cette annonce intervient alors que le Center for Strategic and International Studies, un organisme américain, a fait état mercredi d'un regain d'activité sur le principal site nucléaire nord-coréen, signe d'une possible reprise par Pyongyang de son programme d'armement atomique après l'échec en février du sommet entre Kim Jong-un et le président américain Donald Trump