Entre-temps, il aura été repéré à Kinshasa, Nairobi, en Suisse, passant chaque fois entre les mailles du filet. En Belgique aussi ? Il aurait eu l'intention de se re...

Entre-temps, il aura été repéré à Kinshasa, Nairobi, en Suisse, passant chaque fois entre les mailles du filet. En Belgique aussi ? Il aurait eu l'intention de se rendre à Waterloo en février 2017, au moment de l'enterrement de son épouse Joséphine Mukazitoni. " Un mot de sa plume a même été lu à la messe par un des enfants ", se souvient un témoin. L'office avait été célébré en l'église Saint-Joseph, archicomble, par l'évêque de Byumba, d'où était originaire Kabuga. Des inspecteurs en civil ont scruté les participants au deuil, car ils soupçonnaient Kabuga de s'être déguisé en femme, rapportait à l'époque le site The Rwandan... La veille, c'est toute la maison familiale à Waterloo qui était fouillée par " une quinzaine d'agents ", ce qui avait provoqué l'indignation des proches. Mais Kabuga est resté introuvable.