Kyushu, la plus méridionale des quatre plus grandes îles de l'archipel nippon, située à environ 900 km de Tokyo, a subi des précipitations d'une ampleur sans précédent et vu routes, habitations et écoles dévastées par des crues gigantesques. Des milliers de personnes ont été évacuées dans des refuges installés dans des gymnases d'écoles et bâtiments publics mais nombreux sont encore ceux qui se trouvent bloqués par l'eau et la boue. Au total 25 personnes ont péri tandis que 25 sont encore portées disparues, a précisé mardi à la presse le porte-parole du gouvernement Yoshihide Suga. Quelque 12.000 sauveteurs faisaient "tout leur possible" pour rechercher des survivants et dégager les tronc d'arbres abattus qui entravent leurs déplacements, a précisé M. Suga. Les responsables de la région estimaient à environ 150 lundi soir le nombre de personnes coupées du monde dans les préfectures les plus touchées de Fukuoka et Oita.

Kyushu, la plus méridionale des quatre plus grandes îles de l'archipel nippon, située à environ 900 km de Tokyo, a subi des précipitations d'une ampleur sans précédent et vu routes, habitations et écoles dévastées par des crues gigantesques. Des milliers de personnes ont été évacuées dans des refuges installés dans des gymnases d'écoles et bâtiments publics mais nombreux sont encore ceux qui se trouvent bloqués par l'eau et la boue. Au total 25 personnes ont péri tandis que 25 sont encore portées disparues, a précisé mardi à la presse le porte-parole du gouvernement Yoshihide Suga. Quelque 12.000 sauveteurs faisaient "tout leur possible" pour rechercher des survivants et dégager les tronc d'arbres abattus qui entravent leurs déplacements, a précisé M. Suga. Les responsables de la région estimaient à environ 150 lundi soir le nombre de personnes coupées du monde dans les préfectures les plus touchées de Fukuoka et Oita.