"Le seul but de la décision est de cibler Israël et d'appliquer deux poids deux mesures contre lui", poursuit le ministère dans un communiqué.