"Pour l'instant, j'assure moi-même l'intérim à la tête du ministère du Pétrole", a déclaré Mahmoud Ahmadinejad dans une interview télévisée dimanche soir, sans expliquer les raisons de sa décision.

Le président a mis fin samedi aux fonctions des trois ministres du Pétrole, de l'Industrie et des Affaires sociales, dont les administrations doivent fusionner avec d'autres ministères dans la cadre d'une restructuration du gouvernement visant à réduire le nombre de portefeuilles.

M. Ahmadinejad a nommé des ministres intérimaires à l'Industrie et aux Affaires sociales, mais n'avait donné aucune indication sur le ministère du Pétrole qui doit être intégré à celui de l'Energie.

Sa décision de prendre lui-même provisoirement le portefeuille du Pétrole intervient peu avant la 159e réunion de l'OPEP prévue le 8 juin à Vienne. Lors de ces rencontres biannuelles, les membres du cartel pétrolier sont généralement représentés par leurs ministres.

L'Iran, deuxième producteur de l'OPEP, assure actuellement la présidence de cette organisation pour la première fois depuis la révolution islamique de 1979.

La décision de M. Ahmadinejad de prendre ce portefeuille stratégique intervient par ailleurs alors que le contrôle de la restructuration du gouvernement a fait l'objet d'une âpre bataille politique avec le Parlement.

Le Vif.be, avec Belga

"Pour l'instant, j'assure moi-même l'intérim à la tête du ministère du Pétrole", a déclaré Mahmoud Ahmadinejad dans une interview télévisée dimanche soir, sans expliquer les raisons de sa décision. Le président a mis fin samedi aux fonctions des trois ministres du Pétrole, de l'Industrie et des Affaires sociales, dont les administrations doivent fusionner avec d'autres ministères dans la cadre d'une restructuration du gouvernement visant à réduire le nombre de portefeuilles. M. Ahmadinejad a nommé des ministres intérimaires à l'Industrie et aux Affaires sociales, mais n'avait donné aucune indication sur le ministère du Pétrole qui doit être intégré à celui de l'Energie. Sa décision de prendre lui-même provisoirement le portefeuille du Pétrole intervient peu avant la 159e réunion de l'OPEP prévue le 8 juin à Vienne. Lors de ces rencontres biannuelles, les membres du cartel pétrolier sont généralement représentés par leurs ministres. L'Iran, deuxième producteur de l'OPEP, assure actuellement la présidence de cette organisation pour la première fois depuis la révolution islamique de 1979. La décision de M. Ahmadinejad de prendre ce portefeuille stratégique intervient par ailleurs alors que le contrôle de la restructuration du gouvernement a fait l'objet d'une âpre bataille politique avec le Parlement. Le Vif.be, avec Belga