L'agence indonésienne de gestion des catastrophes avait averti du risque d'un tsunami avec des vagues de trois mètres de haut.

Sur des images en provenance des zones touchées par la secousse, on pouvait voir des fissures striant les murs de bâtiments, tandis que des briques et d'autres débris jonchaient le sol, mais aucune information ne faisait état d'éventuelles victimes.

Selon l'institut de géophysique américain USGS, le séisme de magnitude 6,9 est survenu à une profondeur de 52,8 kilomètres, à quelque 150 kilomètres au large de Labuan, dans l'ouest de Java, l'île indonésienne la plus densément peuplée où se trouve la capitale Jakarta.

L'agence indonésienne de gestion des catastrophes avait quant à elle évoqué une magnitude de 7,4.

"Il y a des zones exposées à un sérieux risque de tsunami, qui pourrait atteindre une hauteur de trois mètres", avait mis en garde un responsable de cette agence, Rahmat Triyono.

L'agence de gestion des catastrophes a en conséquence appelé la population des zones côtières les plus menacées à les évacuer et à se rendre dans des endroits situés à une altitude plus élevée.

"Concernant les lieux où le risque de tsunami est moins grand, nous demandons toujours aux gens d'éviter la côte", a déclaré le porte-parole de cette agence Agus Wibowo.

A Jakarta, des habitants ont fui leur logement à la suite du séisme, qui s'est produit à 19H03 locale (12H03 GMT).

"Le lustre tremblait chez moi, j'ai quitté en courant mon appartement du 19e étage", a raconté à l'AFP une femme de 50 ans, Elisa. "Tout le monde a fui en courant. Cela a vraiment été une forte secousse, qui m'a fait très peur".

Un tremblement de terre de magnitude 7,3 avait secoué le 14 juillet le nord de l'archipel des Moluques, dans l'est de l'Indonésie, faisant cinq morts et des milliers de déplacés.

L'Indonésie, archipel de 17.000 îles et îlots qui s'est formé par la convergence de trois grandes plaques tectoniques (indo-pacifique, australienne, eurasienne), se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique.

L'an dernier, un séisme de 7,5 suivi d'un tsunami à Palu sur l'île des Célèbes a fait plus de 2.200 morts et des milliers de disparus.

Le 26 décembre 2004, un très fort séisme de magnitude 9,1 avait ravagé la province d'Aceh, dans l'extrême ouest de l'archipel indonésien, et provoqué un vaste tsunami dans tout le Pacifique, faisant quelque 170.000 morts.