L'avis a été émis à l'aube par les services du shériff du comté de Sonoma, dont Santa Rosa est le chef-lieu.

Des dizaines de milliers de personnes ont déjà été contraintes de quitter leur foyer devant l'avancée des flammes, qui ont également entraîné d'importantes coupures de courant dans l'État de Californie.

Près de 90.000 personnes ont fui leurs maisons samedi et l'incendie se propage rapidement dans le comté de Sonoma depuis son apparition au milieu de la semaine écoulée.

Les spécialistes s'inquiètent de vents particulièrement puissants, qualifiés même de "potentiellement historiques" au nord de San Francisco, ont averti les services météorologiques américains dans un tweet. Les bourrasques de vents peuvent atteindre jusqu'à 130 km/h.

"C'est véritablement un événement que nous appelons historique et extrême", souligne un météorologue américain, David King, dans le Los Angeles Times, en se demandant combien de temps "ces vents vont persister". Selon des météorologues, ces bourrasques vont se maintenir jusqu'à lundi matin.

Entre-temps, les principaux services énergétiques californiens, Pacific Gas & Electric Co., ont annoncé qu'ils comptaient couper le gaz et électricité à 940.000 consommateurs, une mesure préventive qui pourrait affecter selon les médias locaux quelque 2 millions de personnes.

Plus au sud de la Californie, la plupart des avis d'évacuation ont été levés. Les flammes ont forcé des dizaines de milliers de personnes à quitter leur maison près de Santa Clarita, au nord de Los Angeles.