Le premier incendie, parti dans la nuit de jeudi à vendredi à Nonza, au nord-ouest de la ville de Bastia, continuait de progresser vers le côte Est, une "zone plus urbanisée", selon les secours sur place. Le deuxième feu situé à Manso, "moins important", a parcouru 150 hectares de maquis et forêt, "mais ne menace ni les habitations ni les personnes", a précisé le préfet ajoutant que "l'endroit est inaccessible pour les secours". "Nous invitons les personnes à rester dans leurs habitations, fermer leur portes et fenêtres".

Sur le terrain, "la progression du feu est rapide en raison de vents violents qui soufflent jusqu'à 100 km/h en moyenne", a précisé M. Gavory. Près de 240 sapeurs-pompiers et 45 engins sont engagés, mais les avions ne peuvent pas voler à cause des rafales de vent, ont précisé les secours. Selon le préfet, "les moyens aériens interviendront dès l'aube".

Les autorités ont de nouveau appelé la population à la plus grande prudence en Corse et dans le Var (Côte d'Azur), en raison de risques d'incendies liés à une très forte sécheresse et aux fortes rafales de mistral prévues. Depuis mi-juillet, le Sud-Est de la France et la Corse connaissent des incendies à répétition qui ont ravagé plus de 7.000 hectares de végétation.