La semaine dernière, Taïwan a constaté en se réveillant qu'on avait ouvert quatre nouvelles routes aériennes au-dessus de son territoire ou du moins au-dessus de ce que Taïwan considère comme son territoire. La décision a été prise par le gouvernement chinois. Il y a longtemps que Pékin estime que Taïwan lui appartient tout entier, et pourtant Taipei était surpris : il y a quelques années, les deux parties s'étaient mis d'accord de réguler ensemble le trafic aérien au-dessus du détroit de Taïwan. L'entêtement de la Chine vient surtout confirmer une loi très ancienne de la diplomatie : généralement les accords internationaux continuent à exister tant qu'ils sont dans l'intérêt du plus fort.
...