Le président américain a indiqué sur Twitter apprécier la médiation menée en Iran par son allié japonais, le Premier ministre Shinzo Abe. Mais "je pense à titre personnel qu'il est trop tôt pour ne serait-ce qu'envisager de trouver un accord. Ils ne sont pas prêts et nous non plus", a écrit le républicain. Il a publié son tweet quelques instants avant une déclaration solennelle de son chef de la diplomatie qui a pointé du doigt la responsabilité de l'Iran dans les attaques menées jeudi contre des pétroliers en mer d'Oman. Le message de M. Trump fait écho aux discussions jeudi à Téhéran entre le Premier ministre japonais et le guide suprême iranien Ali Khamenei, qui a catégoriquement exclu tout échange avec le 45e président des Etats-Unis. Donald Trump "ne mérite pas qu'on échange des messages avec lui", a déclaré l'ayatollah Ali Khamenei à M. Abe, premier chef de gouvernement japonais à se rendre en Iran depuis 1978 et à rencontrer le numéro un de la République islamique. "Je n'ai pas de réponse pour lui et ne lui répondrai pas", a ajouté M. Khamenei.