Le président français a accueilli la chancelière allemande sous une pluie intermittente à une centaine de mètres de la cathédrale vers laquelle ils se sont dirigés ensemble à pied sous les applaudissements de quelques centaines de personnes.

Ils ont ensuite pris la parole sur le parvis de la cathédrale de Reims, ville symbole des deux guerres mondiales, où le général de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer avaient scellé la réconciliation franco-allemande le 8 juillet 1962.

"Je le dis aujourd'hui par rapport à des événements qui se sont produits hier soir: aucune force obscure, et encore moins la bêtise qui lui prête souvent son concours, ne pourra altérer le mouvement profond de l'amitié franco-allemande", a déclaré le président français.

La rencontre intervient alors qu'a été découverte samedi la profanation de 51 croix sur des tombes de soldats allemands de la Première guerre mondiale dans un cimetière militaire des Ardennes, non loin de Reims.

"Notre amitié inspire l'Europe. Nous ne voulons pas donner la leçon. Nous entendons tout simplement montrer l'exemple", a ajouté M. Hollande, qui avait auparavant passé en revue avec Mme Merkel les soldats de la brigade franco-allemande.

"Vive l'amitié franco-allemande", lui a répondu, en français, la chancelière.

Le Vif.be, avec Belga

Le président français a accueilli la chancelière allemande sous une pluie intermittente à une centaine de mètres de la cathédrale vers laquelle ils se sont dirigés ensemble à pied sous les applaudissements de quelques centaines de personnes. Ils ont ensuite pris la parole sur le parvis de la cathédrale de Reims, ville symbole des deux guerres mondiales, où le général de Gaulle et le chancelier Konrad Adenauer avaient scellé la réconciliation franco-allemande le 8 juillet 1962. "Je le dis aujourd'hui par rapport à des événements qui se sont produits hier soir: aucune force obscure, et encore moins la bêtise qui lui prête souvent son concours, ne pourra altérer le mouvement profond de l'amitié franco-allemande", a déclaré le président français. La rencontre intervient alors qu'a été découverte samedi la profanation de 51 croix sur des tombes de soldats allemands de la Première guerre mondiale dans un cimetière militaire des Ardennes, non loin de Reims. "Notre amitié inspire l'Europe. Nous ne voulons pas donner la leçon. Nous entendons tout simplement montrer l'exemple", a ajouté M. Hollande, qui avait auparavant passé en revue avec Mme Merkel les soldats de la brigade franco-allemande. "Vive l'amitié franco-allemande", lui a répondu, en français, la chancelière. Le Vif.be, avec Belga