L'ancien candidat à l'investiture démocrate Bernie Sanders a conclu "un pacte avec le diable" en soutenant Mme Clinton, a jugé le magnat de l'immobilier, qui s'en prenait jusqu'ici à l'ancienne secrétaire d'Etat en la qualifiant de corrompue.

Du côté démocrate, le milliardaire américain Warren Buffett a mis au défi Donald Trump de rendre publique sa situation fiscale, ce qu'il s'est refusé à faire jusqu'à présent. "J'ai une nouvelle pour lui, je suis en train d'être contrôlé aussi", a déclaré M. Buffett, lors d'un meeting avec Hillary Clinton à Omaha, dans le Nebraska. "On a peur que si on a quelque chose à craindre".

"Il n'a pas peur du service des impôts. Il a peur de vous", a-t-il lancé à la foule, proposant au candidat républicain de le voir "n'importe où, n'importe quand" avant le scrutin du 8 novembre pour examiner en public leurs déclarations fiscales. Hillary Clinton dispose actuellement d'une marge confortable de 7 à 9 points d'avance sur son rival Donald Trump, selon deux sondages publiés lundi.

L'ancien candidat à l'investiture démocrate Bernie Sanders a conclu "un pacte avec le diable" en soutenant Mme Clinton, a jugé le magnat de l'immobilier, qui s'en prenait jusqu'ici à l'ancienne secrétaire d'Etat en la qualifiant de corrompue.Du côté démocrate, le milliardaire américain Warren Buffett a mis au défi Donald Trump de rendre publique sa situation fiscale, ce qu'il s'est refusé à faire jusqu'à présent. "J'ai une nouvelle pour lui, je suis en train d'être contrôlé aussi", a déclaré M. Buffett, lors d'un meeting avec Hillary Clinton à Omaha, dans le Nebraska. "On a peur que si on a quelque chose à craindre". "Il n'a pas peur du service des impôts. Il a peur de vous", a-t-il lancé à la foule, proposant au candidat républicain de le voir "n'importe où, n'importe quand" avant le scrutin du 8 novembre pour examiner en public leurs déclarations fiscales. Hillary Clinton dispose actuellement d'une marge confortable de 7 à 9 points d'avance sur son rival Donald Trump, selon deux sondages publiés lundi.