"Au moins huit personnes sont mortes", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Vakhtang Gomelauri, à la télévision Rustavi 2, tandis qu'un autre responsable non identifié par la chaîne faisait état d'un bilan provisoire de neuf morts et plusieurs disparus.

Les inondations ont été provoquées par la crue de la rivière Vere qui, après plusieurs heures de pluies torrentielles, est sortie de son lit dans le centre-ville, envahissant les rues, les habitations mais aussi le zoo, dont plusieurs animaux sauvages se sont échappés.

Selon la mairie, des tigres, des lions, des jaguars, des ours ainsi que des loups ont réussi à sortir de leurs cages. Certains de ces animaux sauvages ont été capturés par la police, d'autres tués, a précisé le bureau du maire.

Des dizaines de familles ont dû évacuer leurs maisons et des milliers de personnes étaient privées d'électricité et d'eau potable dans la capitale géorgienne où vit 1,2 million de personnes.

"Au moins huit personnes sont mortes", a déclaré le ministre de l'Intérieur, Vakhtang Gomelauri, à la télévision Rustavi 2, tandis qu'un autre responsable non identifié par la chaîne faisait état d'un bilan provisoire de neuf morts et plusieurs disparus. Les inondations ont été provoquées par la crue de la rivière Vere qui, après plusieurs heures de pluies torrentielles, est sortie de son lit dans le centre-ville, envahissant les rues, les habitations mais aussi le zoo, dont plusieurs animaux sauvages se sont échappés. Selon la mairie, des tigres, des lions, des jaguars, des ours ainsi que des loups ont réussi à sortir de leurs cages. Certains de ces animaux sauvages ont été capturés par la police, d'autres tués, a précisé le bureau du maire. Des dizaines de familles ont dû évacuer leurs maisons et des milliers de personnes étaient privées d'électricité et d'eau potable dans la capitale géorgienne où vit 1,2 million de personnes.