Contacté par Le Vif, le parquet fédéral a confirmé l'arrestation de trois Rwandais exilés en Belgique et suspectés d'être impliqués dans le génocide des Tutsis et le massacre d'opposants hutus en 1994, qui a fait près de 800 000 morts.

> Rwanda : les secrets du génocide

Ils sont officiellement inculpés de "violations graves du droit international humanitaire".

Les noms n'ont toutefois pas été divulgués. D'après Le Vif, il s'agirait de Pierre Basabose, un ancien de l'akazu (le cercle du pouvoir autour de l'ancien président Habyarimana) et de la garde présidentielle, de Séraphin Twahirwa et de Christophe Ndangali.

Cinq procès

La Belgique a déjà organisé cinq procès relatifs au génocide de 1994 (en 2001, 2005, 2007, 2009 et 2019), qui ont abouti à neuf condamnations. Fin 2019, Fabien Neretse a été condamné à 25 ans de prison pour crime de génocide et crimes de guerre. Quatre autres individus sont en attente de procès.

Contacté par Le Vif, le parquet fédéral a confirmé l'arrestation de trois Rwandais exilés en Belgique et suspectés d'être impliqués dans le génocide des Tutsis et le massacre d'opposants hutus en 1994, qui a fait près de 800 000 morts. > Rwanda : les secrets du génocideIls sont officiellement inculpés de "violations graves du droit international humanitaire".Les noms n'ont toutefois pas été divulgués. D'après Le Vif, il s'agirait de Pierre Basabose, un ancien de l'akazu (le cercle du pouvoir autour de l'ancien président Habyarimana) et de la garde présidentielle, de Séraphin Twahirwa et de Christophe Ndangali.La Belgique a déjà organisé cinq procès relatifs au génocide de 1994 (en 2001, 2005, 2007, 2009 et 2019), qui ont abouti à neuf condamnations. Fin 2019, Fabien Neretse a été condamné à 25 ans de prison pour crime de génocide et crimes de guerre. Quatre autres individus sont en attente de procès.