On recense "15 victimes par balles (dont) une personne tuée", a déclaré la police de Cincinnati, sans fournir d'indication sur les motivations des assaillants.

Des centaines de personnes se trouvaient dans cette boîte de nuit, le Cameo, lorsque la fusillade a éclaté, a indiqué un responsable de la police, Paul Neudigate, cité par une télévision locale, WLWT5.

Il a affirmé qu'il y avait "un grand nombre de victimes" après la fusillade survenue à 01H00 (05H00 GMT).

Le capitaine Kimberly Williams de la police de Cincinnati a pour sa part affirmé à la chaîne CNN qu'il y avait au moins deux tireurs, contrairement aux premières informations selon lesquelles un seul homme aurait tiré sur la foule, des jeunes en majorité.

"Nous sommes certains qu'il y avait plus d'un (tireur), mais nous ne sommes pas sûrs qu'il y en avait plus de deux", a-t-elle dit.

"Lorsque les tirs se sont produits, les gens ont couru dehors, par conséquent il n'y avait plus beaucoup de monde dans la boîte de nuit", a-t-elle ajouté, faisant état de scènes de "chaos" lors de la fusillade.

La police interrogeait les nombreux témoins de la scène, a indiqué pour sa part le sergent Eric Franz à la chaîne ABC, ajoutant qu'il n'y avait pas eu à ce stade d'arrestation.

Le 12 juin 2016, un Américain d'origine afghane, Omar Mateen, s'était introduit dans un club gay très fréquenté d'Orlando (Floride, sud-est), où il avait fait feu et pris des otages pendant plusieurs heures avant d'être abattu par les forces spéciales.

L'attaque, revendiquée par le groupe Etat islamique, avait fait 49 morts.