Au total, 32 litres d'eau toxique se seraient échappés du réservoir, rapporte le média NHK, citant l'opérateur Tokyo Electric Power.

Cette eau contaminée s'est diluée aux eaux de pluie dans le sol et a stagné près du réservoir, affirme le compte-rendu. Des ouvriers ont transféré les eaux usées dans un autre niveau du réservoir et mis fin à la fuite.

Depuis le désastre de mars 2011, lorsque trois des six réacteurs ont été endommagés, l'opérateur a injecté de l'eau dans les réacteurs pour les refroidir et plus de 1.000 réservoirs ont été construits pour récupérer ces eaux contaminées par la radioactivité.

Mais les fuites sont restées un problème constant, avec des écoulements par le passé jusque dans l'océan Pacifique.

Au total, 32 litres d'eau toxique se seraient échappés du réservoir, rapporte le média NHK, citant l'opérateur Tokyo Electric Power. Cette eau contaminée s'est diluée aux eaux de pluie dans le sol et a stagné près du réservoir, affirme le compte-rendu. Des ouvriers ont transféré les eaux usées dans un autre niveau du réservoir et mis fin à la fuite. Depuis le désastre de mars 2011, lorsque trois des six réacteurs ont été endommagés, l'opérateur a injecté de l'eau dans les réacteurs pour les refroidir et plus de 1.000 réservoirs ont été construits pour récupérer ces eaux contaminées par la radioactivité. Mais les fuites sont restées un problème constant, avec des écoulements par le passé jusque dans l'océan Pacifique.