Le pape était arrivé en fin d'après-midi en avion de Washington, puis il a gagné Manhattan en hélicoptère et est monté dans sa désormais célèbre Fiat 500.

Mais arrivé sur la Ve avenue, il a rejoint sa papamobile, sous les cris de joie de milliers de personnes massées sur l'avenue la plus célèbre du monde. Très souriant, il en a remonté le tronçon final en bénissant la foule.

Le pape a ensuite été accueilli sur les marches de la cathédrale par le gouverneur catholique de New York Andrew Cuomo, le maire de la ville Bill de Blasio, l'archevêque de New York Timothy Dolan et plusieurs autres dignitaires, avant la prière du soir.

Dans la foule, certains étaient arrivés très tôt pour l'apercevoir, comme Dolores Prebo, jeune mère d'origine équatorienne vivant dans l'arrondissement du Queens, qui patientait depuis 1h00 du matin, avec son fils de 20 mois dans sa poussette. "Je suis très heureuse", confiait-elle comme une évidence. "C'est important. C'est notre pape".

Le pape était arrivé en fin d'après-midi en avion de Washington, puis il a gagné Manhattan en hélicoptère et est monté dans sa désormais célèbre Fiat 500. Mais arrivé sur la Ve avenue, il a rejoint sa papamobile, sous les cris de joie de milliers de personnes massées sur l'avenue la plus célèbre du monde. Très souriant, il en a remonté le tronçon final en bénissant la foule.Le pape a ensuite été accueilli sur les marches de la cathédrale par le gouverneur catholique de New York Andrew Cuomo, le maire de la ville Bill de Blasio, l'archevêque de New York Timothy Dolan et plusieurs autres dignitaires, avant la prière du soir.Dans la foule, certains étaient arrivés très tôt pour l'apercevoir, comme Dolores Prebo, jeune mère d'origine équatorienne vivant dans l'arrondissement du Queens, qui patientait depuis 1h00 du matin, avec son fils de 20 mois dans sa poussette. "Je suis très heureuse", confiait-elle comme une évidence. "C'est important. C'est notre pape".