Selon le quotidien, l'ex-candidat de la droite à la présidentielle de 2017 est renvoyé pour "détournement de fonds publics", "recel de détournement de fonds publics", "abus de biens sociaux" et "manquement aux obligations déclaratives de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique". Son épouse l'est pour "complicité et recel de détournement de fonds publics" et "recel d'abus de biens sociaux".

Selon le quotidien, l'ex-candidat de la droite à la présidentielle de 2017 est renvoyé pour "détournement de fonds publics", "recel de détournement de fonds publics", "abus de biens sociaux" et "manquement aux obligations déclaratives de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique". Son épouse l'est pour "complicité et recel de détournement de fonds publics" et "recel d'abus de biens sociaux".