L'indicateur qui synthétise la confiance des ménages s'établit à 79 points en mai, contre 83 points en avril. Il retrouve ainsi son plus bas niveau historique de juillet 2008, bien inférieur à la moyenne sur une longue période (100 points, calculée entre janvier 1987 et décembre 2012).

L'opinion des ménages sur le niveau de vie futur en France continue de reculer (-2 points) et atteint ainsi un nouveau minimum historique. Le solde entre optimistes et pessimistes s'établit à -65 en mai, contre -63 en avril alors que la moyenne de longue période est de -23.

Les ménages sont également plus nombreux en mai à anticiper une augmentation du chômage qui touche déjà 11% de la population active.