"Les hélicoptères se sont percutés, il y avait trois personnels dans l'un et deux dans l'autre, tous sont morts", a-t-on déclaré à la compagnie de gendarmerie de Brignoles. Vers 09H00 GMT, tous les corps n'avaient pas été retrouvés, l'un d'entre eux étant encore coincé sous la carlingue d'un appareil.

Les hélicoptères militaires impliqués dans l'accident sont deux appareils de l'École de l'aviation légère de l'Armée de terre (EALAT) du Cannet-des-Maures, à 40 km de Saint-Tropez, a précisé la préfecture du département du Var dans un communiqué.

Vendredi matin, une vingtaine de militaires étaient sur place, ainsi que le commandant de groupement de gendarmerie et le sous-préfet du Var. Deux hélicoptères de secours Dragons et un hélicoptère de gendarmerie ont été déployés sur place.

"Les hélicoptères se sont percutés, il y avait trois personnels dans l'un et deux dans l'autre, tous sont morts", a-t-on déclaré à la compagnie de gendarmerie de Brignoles. Vers 09H00 GMT, tous les corps n'avaient pas été retrouvés, l'un d'entre eux étant encore coincé sous la carlingue d'un appareil. Les hélicoptères militaires impliqués dans l'accident sont deux appareils de l'École de l'aviation légère de l'Armée de terre (EALAT) du Cannet-des-Maures, à 40 km de Saint-Tropez, a précisé la préfecture du département du Var dans un communiqué.Vendredi matin, une vingtaine de militaires étaient sur place, ainsi que le commandant de groupement de gendarmerie et le sous-préfet du Var. Deux hélicoptères de secours Dragons et un hélicoptère de gendarmerie ont été déployés sur place.