Onze skieurs ont été emportés au total sur un groupe d'une cinquantaine de militaires, à environ 2.000 mètres d'altitude, à Valfréjus. Tous étaient des légionnaires du 2e Régiment étranger du génie (2e REG).

Outre les cinq décédés, six militaires ont été blessés. Deux se trouvaient en état d'hypothermie, l'un d'eux ayant été hospitalisé à Grenoble (sud-est) en urgence absolue. Les quatre autres ont été légèrement blessés.

Trois hélicoptères ont été engagés dans les recherches, menées par les unités de police spécialisée de secours en montagne. Cinq maîtres-chiens et trois médecins étaient aussi présents sur place.

Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, se rendra sur place mardi matin, selon son entourage.

Mercredi dernier, une avalanche avait tué deux lycéens de 16 ans et un skieur ukrainien de 56 ans sur une piste fermée de la station des Deux Alpes, également dans les Alpes françaises.

Onze skieurs ont été emportés au total sur un groupe d'une cinquantaine de militaires, à environ 2.000 mètres d'altitude, à Valfréjus. Tous étaient des légionnaires du 2e Régiment étranger du génie (2e REG).Outre les cinq décédés, six militaires ont été blessés. Deux se trouvaient en état d'hypothermie, l'un d'eux ayant été hospitalisé à Grenoble (sud-est) en urgence absolue. Les quatre autres ont été légèrement blessés.Trois hélicoptères ont été engagés dans les recherches, menées par les unités de police spécialisée de secours en montagne. Cinq maîtres-chiens et trois médecins étaient aussi présents sur place.Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, se rendra sur place mardi matin, selon son entourage.Mercredi dernier, une avalanche avait tué deux lycéens de 16 ans et un skieur ukrainien de 56 ans sur une piste fermée de la station des Deux Alpes, également dans les Alpes françaises.