"Un second tour de scrutin a lieu en ce moment avec les deux candidats restants", a expliqué le ministère français qui organise le vote des pays membres de l'UE pour désigner leur candidat à la direction générale du Fonds monétaire international (FMI).