CHINE

La Chine a confiné jeudi quelque 20 millions d'habitants autour de Wuhan, berceau de l'épidémie.

Depuis 10H00 locales (02H00GMT), plus aucun train ni avion ne doit en principe quitter cette métropole de onze millions d'habitants.

Les gares d'autres grandes villes ont été fermées pour limiter les déplacements des habitants.

La Cité interdite de Pékin a annoncé sa fermeture pour éviter tout risque de contamination entre les visiteurs, et les festivités du Nouvel An chinois ont été annulées dans la capitale chinoise.

ASIE

Alors que le virus a été détecté à Hong Kong, Macao, Singapour et Taïwan, ainsi qu'en Corée du Sud, Thaïlande, et Vietnam, ces pays renforcent eux aussi leur arsenal pour enrayer la propagation de la maladie.

Les autorités thaïlandaises ont rendu obligatoire le passage au scanner thermique des passagers arrivant dans les aéroports de Bangkok, Chiang Mai, Phuket et Krabi en provenance des zones à haut risque en Chine.

A Hong Kong les autorités ont instauré des contrôles thermiques des passagers arrivant par air, mer ou route.

A Singapour tous les passagers en provenance de Chine font désormais l'objet d'un contrôle.

Le Vietnam a également ordonné des contrôles à sa frontière avec la Chine.

MOYEN-ORIENT

Les voyageurs en provenance de Chine seront soumis aux caméras thermiques à leur arrivée à l'aéroport de Dubaï, l'un des plus importants du monde, ont annoncé jeudi les autorités.

Aucune annonce n'a encore été faite par Abou Dhabi, qui possède également un grand aéroport.

Les Emirats arabes unis, qui accueillent chaque année de nombreux touristes chinois, n'ont pour l'instant connu aucun cas de coronavirus.

EUROPE

En Europe, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a élevé de "bas" à "modéré" son estimation du risque que le virus pénètre dans l'Union européenne, après que les autorités chinoises ont confirmé sa transmissibilité entre humains.

La Commission européenne se dit prête à prendre les mesures nécessaires en fonction des préconisations de l'OMS.

L'Italie et le Royaume-Uni avaient annoncé mercredi des mesures de surveillance des passagers en provenance de Wuhan.

Les passagers d'un vol de la China Southern Airlines arrivé de Wuhan jeudi matin à l'aéroport de Fiumicino (Rome) ont vu leur température contrôlée via des scanners.

En Russie la température de tous les passagers arrivant à Moscou de vols en provenance de Chine est contrôlée par des agents équipés de caméras thermiques et de masques de protection.

La Turquie a elle aussi décidé jeudi d'effectuer des contrôles thermiques sur tous les passagers en provenance de Chine.

La France n'a pas mis en place de mesure de ce type, car cela ne fait pas partie des recommandations de l'OMS, a souligné la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Pour l'instant, des messages de précaution sont diffusés dans les avions et des affiches ont été placées dans les aéroports internationaux. Les personnes qui présentent des symptômes (proches de ceux de la grippe) sont invitées à rester chez elles pour éviter les contacts, et à appeler les services d'urgence.

ETATS-UNIS

Un premier cas de maladie a été signalé aux Etats-Unis mardi, pour un passager en provenance de Wuhan.

Dans la foulée le pays avait ordonné le contrôle des passagers arrivant de Wuhan, que ce soit sur des vols directs ou non, dans les aéroports de New York, San Francisco et Los Angeles.

CHINELa Chine a confiné jeudi quelque 20 millions d'habitants autour de Wuhan, berceau de l'épidémie.Depuis 10H00 locales (02H00GMT), plus aucun train ni avion ne doit en principe quitter cette métropole de onze millions d'habitants.Les gares d'autres grandes villes ont été fermées pour limiter les déplacements des habitants.La Cité interdite de Pékin a annoncé sa fermeture pour éviter tout risque de contamination entre les visiteurs, et les festivités du Nouvel An chinois ont été annulées dans la capitale chinoise.ASIEAlors que le virus a été détecté à Hong Kong, Macao, Singapour et Taïwan, ainsi qu'en Corée du Sud, Thaïlande, et Vietnam, ces pays renforcent eux aussi leur arsenal pour enrayer la propagation de la maladie.Les autorités thaïlandaises ont rendu obligatoire le passage au scanner thermique des passagers arrivant dans les aéroports de Bangkok, Chiang Mai, Phuket et Krabi en provenance des zones à haut risque en Chine.A Hong Kong les autorités ont instauré des contrôles thermiques des passagers arrivant par air, mer ou route.A Singapour tous les passagers en provenance de Chine font désormais l'objet d'un contrôle.Le Vietnam a également ordonné des contrôles à sa frontière avec la Chine.MOYEN-ORIENTLes voyageurs en provenance de Chine seront soumis aux caméras thermiques à leur arrivée à l'aéroport de Dubaï, l'un des plus importants du monde, ont annoncé jeudi les autorités.Aucune annonce n'a encore été faite par Abou Dhabi, qui possède également un grand aéroport.Les Emirats arabes unis, qui accueillent chaque année de nombreux touristes chinois, n'ont pour l'instant connu aucun cas de coronavirus. EUROPEEn Europe, le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) a élevé de "bas" à "modéré" son estimation du risque que le virus pénètre dans l'Union européenne, après que les autorités chinoises ont confirmé sa transmissibilité entre humains.La Commission européenne se dit prête à prendre les mesures nécessaires en fonction des préconisations de l'OMS.L'Italie et le Royaume-Uni avaient annoncé mercredi des mesures de surveillance des passagers en provenance de Wuhan.Les passagers d'un vol de la China Southern Airlines arrivé de Wuhan jeudi matin à l'aéroport de Fiumicino (Rome) ont vu leur température contrôlée via des scanners.En Russie la température de tous les passagers arrivant à Moscou de vols en provenance de Chine est contrôlée par des agents équipés de caméras thermiques et de masques de protection. La Turquie a elle aussi décidé jeudi d'effectuer des contrôles thermiques sur tous les passagers en provenance de Chine.La France n'a pas mis en place de mesure de ce type, car cela ne fait pas partie des recommandations de l'OMS, a souligné la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Pour l'instant, des messages de précaution sont diffusés dans les avions et des affiches ont été placées dans les aéroports internationaux. Les personnes qui présentent des symptômes (proches de ceux de la grippe) sont invitées à rester chez elles pour éviter les contacts, et à appeler les services d'urgence.ETATS-UNISUn premier cas de maladie a été signalé aux Etats-Unis mardi, pour un passager en provenance de Wuhan.Dans la foulée le pays avait ordonné le contrôle des passagers arrivant de Wuhan, que ce soit sur des vols directs ou non, dans les aéroports de New York, San Francisco et Los Angeles.