"L'incendie est éteint, les hélicoptères des gardes-côtes sont sur place et les navires sur place ne signalent aucune nappe visible dans l'eau", a dit le capitaine Peter Troedsson, un responsable des gardes-côtes.

"Il n'y a pas de traces de fuites, mais nous continuons à enquêter et à surveiller la situation pour être certains que cela ne changera pas", a-t-il ajouté.

Les 13 employés de la plateforme rescapés avaient signalé dans un premier temps la présence d'une petite nappe de pétrole d'1,5 kilomètre de long et de 3 mètres de large, mais les gardes-côtes n'en ont pas trouvé trace.

La plateforme est située à environ 130 km au sud de Vermilion Bay, en Louisiane (sud des Etats-Unis). Elle opérait en eaux peu profondes (135 m).

L'accident survient plus de quatre mois après l'explosion puis le naufrage de la plateforme Deepwater Horizon de BP - également située dans le golfe du Mexique - en avril, qui avait fait 11 morts et provoqué la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis.

LeVif.be, avec Belga

"L'incendie est éteint, les hélicoptères des gardes-côtes sont sur place et les navires sur place ne signalent aucune nappe visible dans l'eau", a dit le capitaine Peter Troedsson, un responsable des gardes-côtes. "Il n'y a pas de traces de fuites, mais nous continuons à enquêter et à surveiller la situation pour être certains que cela ne changera pas", a-t-il ajouté. Les 13 employés de la plateforme rescapés avaient signalé dans un premier temps la présence d'une petite nappe de pétrole d'1,5 kilomètre de long et de 3 mètres de large, mais les gardes-côtes n'en ont pas trouvé trace. La plateforme est située à environ 130 km au sud de Vermilion Bay, en Louisiane (sud des Etats-Unis). Elle opérait en eaux peu profondes (135 m). L'accident survient plus de quatre mois après l'explosion puis le naufrage de la plateforme Deepwater Horizon de BP - également située dans le golfe du Mexique - en avril, qui avait fait 11 morts et provoqué la pire marée noire de l'histoire des Etats-Unis. LeVif.be, avec Belga