Ainsi, sur la cinquantaine de sites des différentes Directions générales (DG), 66 % n'existent qu'en anglais, contre 33 % en plusieurs...

Ainsi, sur la cinquantaine de sites des différentes Directions générales (DG), 66 % n'existent qu'en anglais, contre 33 % en plusieurs langues. Or, en 2012, c'était la proportion inverse. Les DG Environnement et Coopération au 0développement sont carrément passés du multilinguisme total au monolinguisme anglophone. Un comble : la DG Education et Culture ne prend pas la peine de traduire son site, tandis que la DG Traduction n'est toujours disponible qu'en 7 langues. Pour le blogueur, il s'agit d'un mauvais signal envoyé aux citoyens européens. Un bon point, tout de même, pour le Service d'action extérieure (la diplomatie européenne), qui passe de 3 à 24 langues.