Je vis en Europe depuis qu'une bourse m'a permis de quitter ma petite ile et d'y étudier. Je fais partie de la génération Erasmus. J'ai eu l'opportunité, grâce à l'Europe, d'étudier dans d'autres pays européens, d'apprendre des langues, de rencontrer des citoyens des quatre coins du continent.

J'ai pu m'installer en Belgique pour y étudier, et ensuite y travailler. C'est l'Europe qui garantit la liberté de circulation, une des quatre libertés fondamentales prévues par les traités. J'ai les mêmes droits que tout citoyen belge. C'est grâce à l'Europe.

Merci à toi Europe, pour ton aide, ton soutien. Tu es mon horizon, tu m'as permis de voyager, d'apprendre, de me former. Tu complètes ma citoyenneté italienne avec des droits supplémentaires. Tu m'as permis de comprendre le sens et l'importance d'être citoyenne européenne.

Tu es trop souvent vue comme la source de tous les maux. Pourtant, tu assures, depuis plus de 60 ans, notre bien-être et notre sécurité. Tu représentes une exception de paix dans le monde. Tu es un projet exceptionnel qu'il faut préserver et renforcer.

Tu es un espace géographique et mental dans lequel des millions de citoyens peuvent trouver plus d'opportunités que dans leur pays d'origine. L'Europe multiplie les opportunités : 28 (ou 27 ?) chances de trouver un emploi. L'idée de l'Europe reste la vision la plus puissante de notre avenir en tant que continent et société. Cependant, nous devons le (l'avenir ?)rendre plus participatif, juste et garant des droits et des libertés conquis au cours du siècle dernier.

Nous devons faire en sorte que nos droits et libertés soient protégés et renforcés. Et pas seulement pour nous, mais aussi pour les générations futures. D'où mon engagement citoyen aujourd'hui en faveur de l'Europe.

À une époque de grande incertitude, pour des personnes comme moi, pour des centaines de milliers d'Italiens et de millions d'autres citoyens européens qui ont quitté leur pays pour rechercher un avenir meilleur, nous ne pouvons pas nous rester immobiles face aux menaces du populisme et des régurgitations souveraines. Recherchons les voies du sursaut.

A deux mois d'une élection cruciale pour ton avenir, j'appelle avec force les futurs députés à être à la hauteur de ton projet. A lutter pour ta renaissance. A ne jamais oublier ce que tu permets dans nos vies. A s'efforcer chaque jour de faire preuve de pédagogie pour expliquer ce que tu fais pour nous, et ce que tu pourrais faire.

Trois objectifs

Vous, futurs élus, vous devez démontrer aux gens que l'Europe peut faire plus et mieux que les Etats sur trois plans très concrets.

Avant tout : la transition écologique. Enrayer le réchauffement climatique postule une transformation profonde de nombreuses dimensions de nos vies quotidiennes. L'urgence est devant nous et l'Europe seule peut être le catalyseur d'une révolution permanente de nos styles de vie.

Mais cette transition doit être juste et l'effort réparti de manière proportionnelle. C'est le deuxième objectif. L'Europe seule peut garantir une contribution unique carbone, condition de l'unité de son marché intérieur et de la possibilité de négociation d'accords commerciaux indispensables avec les pays tiers pour gérer l'effet-frontière.

Troisième objectif : ta place dans le monde. Là encore : soit nous sommes ensemble, soit nous serons marginalisés dans le monde de demain.

A tort ou à raison, de nombreux citoyens ont tendance à se focaliser sur les travers du ton fonctionnement, à faire de toi une sorte de "bouc émissaire" et à perdre de vue le surcroît de bien-être et de sécurité que tu nous apportes chaque jour.

La réalité est que, sans toi, nous serions davantage exposés à l'incertitude et aux menaces. Au contraire, si demain tu étais mieux outillée pour faire front aux nouveaux défis, nous pourrons tous être plus forts et plus sûrs ensemble.

A vous, candidats à l'élection au Parlement européen, de nous parler d'Europe, de nous faire rêver, de nous parler de votre ambition pour l'Europe. A vous de vous mettre au service de ce projet unique.

A vous d'avoir le courage d'oeuvrer pour une politique transnationale. A vous d'expliquer l'Europe à ceux qui doutent, à ceux qui n'y croient plus.

C'est sur la reconnaissance de la nécessité de l'Union que nous devons fonder le redémarrage du projet européen. C'est sur la reconnaissance de la plus-value de l'Europe que nous devons fonder la renaissance de la construction européenne. Parce que toi, Europe, tu es notre avenir à tous.

J'ose espérer que mon histoire européenne devienne l'histoire de beaucoup d'autres citoyens.

Eugenia Bardaro

Citoyenne européenne engagée

Je vis en Europe depuis qu'une bourse m'a permis de quitter ma petite ile et d'y étudier. Je fais partie de la génération Erasmus. J'ai eu l'opportunité, grâce à l'Europe, d'étudier dans d'autres pays européens, d'apprendre des langues, de rencontrer des citoyens des quatre coins du continent. J'ai pu m'installer en Belgique pour y étudier, et ensuite y travailler. C'est l'Europe qui garantit la liberté de circulation, une des quatre libertés fondamentales prévues par les traités. J'ai les mêmes droits que tout citoyen belge. C'est grâce à l'Europe. Merci à toi Europe, pour ton aide, ton soutien. Tu es mon horizon, tu m'as permis de voyager, d'apprendre, de me former. Tu complètes ma citoyenneté italienne avec des droits supplémentaires. Tu m'as permis de comprendre le sens et l'importance d'être citoyenne européenne. Tu es trop souvent vue comme la source de tous les maux. Pourtant, tu assures, depuis plus de 60 ans, notre bien-être et notre sécurité. Tu représentes une exception de paix dans le monde. Tu es un projet exceptionnel qu'il faut préserver et renforcer. Tu es un espace géographique et mental dans lequel des millions de citoyens peuvent trouver plus d'opportunités que dans leur pays d'origine. L'Europe multiplie les opportunités : 28 (ou 27 ?) chances de trouver un emploi. L'idée de l'Europe reste la vision la plus puissante de notre avenir en tant que continent et société. Cependant, nous devons le (l'avenir ?)rendre plus participatif, juste et garant des droits et des libertés conquis au cours du siècle dernier.Nous devons faire en sorte que nos droits et libertés soient protégés et renforcés. Et pas seulement pour nous, mais aussi pour les générations futures. D'où mon engagement citoyen aujourd'hui en faveur de l'Europe.À une époque de grande incertitude, pour des personnes comme moi, pour des centaines de milliers d'Italiens et de millions d'autres citoyens européens qui ont quitté leur pays pour rechercher un avenir meilleur, nous ne pouvons pas nous rester immobiles face aux menaces du populisme et des régurgitations souveraines. Recherchons les voies du sursaut. A deux mois d'une élection cruciale pour ton avenir, j'appelle avec force les futurs députés à être à la hauteur de ton projet. A lutter pour ta renaissance. A ne jamais oublier ce que tu permets dans nos vies. A s'efforcer chaque jour de faire preuve de pédagogie pour expliquer ce que tu fais pour nous, et ce que tu pourrais faire. Trois objectifs Vous, futurs élus, vous devez démontrer aux gens que l'Europe peut faire plus et mieux que les Etats sur trois plans très concrets. Avant tout : la transition écologique. Enrayer le réchauffement climatique postule une transformation profonde de nombreuses dimensions de nos vies quotidiennes. L'urgence est devant nous et l'Europe seule peut être le catalyseur d'une révolution permanente de nos styles de vie. Mais cette transition doit être juste et l'effort réparti de manière proportionnelle. C'est le deuxième objectif. L'Europe seule peut garantir une contribution unique carbone, condition de l'unité de son marché intérieur et de la possibilité de négociation d'accords commerciaux indispensables avec les pays tiers pour gérer l'effet-frontière.Troisième objectif : ta place dans le monde. Là encore : soit nous sommes ensemble, soit nous serons marginalisés dans le monde de demain. A tort ou à raison, de nombreux citoyens ont tendance à se focaliser sur les travers du ton fonctionnement, à faire de toi une sorte de "bouc émissaire" et à perdre de vue le surcroît de bien-être et de sécurité que tu nous apportes chaque jour. La réalité est que, sans toi, nous serions davantage exposés à l'incertitude et aux menaces. Au contraire, si demain tu étais mieux outillée pour faire front aux nouveaux défis, nous pourrons tous être plus forts et plus sûrs ensemble. A vous, candidats à l'élection au Parlement européen, de nous parler d'Europe, de nous faire rêver, de nous parler de votre ambition pour l'Europe. A vous de vous mettre au service de ce projet unique. A vous d'avoir le courage d'oeuvrer pour une politique transnationale. A vous d'expliquer l'Europe à ceux qui doutent, à ceux qui n'y croient plus. C'est sur la reconnaissance de la nécessité de l'Union que nous devons fonder le redémarrage du projet européen. C'est sur la reconnaissance de la plus-value de l'Europe que nous devons fonder la renaissance de la construction européenne. Parce que toi, Europe, tu es notre avenir à tous. J'ose espérer que mon histoire européenne devienne l'histoire de beaucoup d'autres citoyens.Eugenia Bardaro Citoyenne européenne engagée