En mettant en avant une meilleure alimentation et l'importance de faire du sport, l'ex Première Dame à toujours lutter activement contre l'obésité infantile. C'est une problématique nationale aux Etats-Unis, où près d'un jeune sur six souffre de surpoids ou d'obésité. C'est dans ce contexte que Michelle Obama avait mis en place un programme pour une alimentation plus saine dans les établissements scolaires. Ces derniers devaient adopter de meilleures habitudes nutritionnelles pour bénéficier des subventions gouvernementales : des menus moins sucrés, moins salés, avec moins de graisses et plus de céréales complètes,...

L'aboutissement de ce programme faisait partie des plus grandes initiatives portées par Michelle Obama.

Mais ce lundi 1er mai, l'administration Trump a annoncé via un communiqué la fin de cette réforme. Selon Sonny Perdue, le nouveau ministre de l'Agriculture de Donald Trump, c'est pour éviter que les enfants jettent les aliments les moins appétissants. Le département de l'Agriculture explique que le programme de Michelle Obama est très coûteux (1,2 milliard pour les cinq dernières années) et que : "Si les enfants ne mangent pas la nourriture, et que ça se retrouve dans les poubelles, ils ne reçoivent aucune nutrition, compromettant ainsi l'intention du programme".

Hasard du calendrier, c'est également ce lundi 1er mai que des chercheurs de l'université de John Hopkins ont publié une étude pour mettre en garde au sujet des coûts et des dangers de l'obésité chez les enfants.

En mettant en avant une meilleure alimentation et l'importance de faire du sport, l'ex Première Dame à toujours lutter activement contre l'obésité infantile. C'est une problématique nationale aux Etats-Unis, où près d'un jeune sur six souffre de surpoids ou d'obésité. C'est dans ce contexte que Michelle Obama avait mis en place un programme pour une alimentation plus saine dans les établissements scolaires. Ces derniers devaient adopter de meilleures habitudes nutritionnelles pour bénéficier des subventions gouvernementales : des menus moins sucrés, moins salés, avec moins de graisses et plus de céréales complètes,...Mais ce lundi 1er mai, l'administration Trump a annoncé via un communiqué la fin de cette réforme. Selon Sonny Perdue, le nouveau ministre de l'Agriculture de Donald Trump, c'est pour éviter que les enfants jettent les aliments les moins appétissants. Le département de l'Agriculture explique que le programme de Michelle Obama est très coûteux (1,2 milliard pour les cinq dernières années) et que : "Si les enfants ne mangent pas la nourriture, et que ça se retrouve dans les poubelles, ils ne reçoivent aucune nutrition, compromettant ainsi l'intention du programme".Hasard du calendrier, c'est également ce lundi 1er mai que des chercheurs de l'université de John Hopkins ont publié une étude pour mettre en garde au sujet des coûts et des dangers de l'obésité chez les enfants.