Le volcan Agung, à environ 75 kilomètres de la ville touristique de Kuta, gronde depuis le mois d'août et les autorités ont recommandé aux gens de rester à plus de neuf kilomètres de son cratère.

Cette semaine, des centaines de séismes de faible intensité ont secoué la montagne, obligeant 10.000 personnes à abandonner leurs foyers vendredi par crainte d'une éruption volcanique.

Le porte-parole de l'agence nationale en charge des catastrophes naturelles, Sutopo Purwo Nugroho, a conseillé de rester calme et de ne pas donner foi aux rumeurs.

L'aéroport de Denpasar, la capitale de Bali, qui accueille chaque année des millions de touristes, n'a pas été affecté et le trafic continue, même si les autorités aéroportuaires surveillent de près la situation.

Le gouvernement australien a recommandé vendredi aux voyageurs en Indonésie de rester très prudents et de suivre les instructions des autorités.

La dernière éruption du volcan du Mont Agung, qui remonte à 1963, avait fait plus de 1.000 morts.

Le volcan Agung, à environ 75 kilomètres de la ville touristique de Kuta, gronde depuis le mois d'août et les autorités ont recommandé aux gens de rester à plus de neuf kilomètres de son cratère. Cette semaine, des centaines de séismes de faible intensité ont secoué la montagne, obligeant 10.000 personnes à abandonner leurs foyers vendredi par crainte d'une éruption volcanique. Le porte-parole de l'agence nationale en charge des catastrophes naturelles, Sutopo Purwo Nugroho, a conseillé de rester calme et de ne pas donner foi aux rumeurs. L'aéroport de Denpasar, la capitale de Bali, qui accueille chaque année des millions de touristes, n'a pas été affecté et le trafic continue, même si les autorités aéroportuaires surveillent de près la situation. Le gouvernement australien a recommandé vendredi aux voyageurs en Indonésie de rester très prudents et de suivre les instructions des autorités. La dernière éruption du volcan du Mont Agung, qui remonte à 1963, avait fait plus de 1.000 morts.