Produits cosmétiques, engrais, véhicules, pesticides, médicaments, vêtements... presque tout est pétrole. La société se shoote à l'or noir, en toute circonstance. Mais gare à l'overdose : depuis fin 2018, les gosiers mécaniques de l'humanité engloutissent quotidiennement plus de 100 millions de barils, soit 15,9 milliards de litres, selon l'Agence internationale de l'énergie. Et d'ici à 2025, la demande devrait chaque année augmenter d'environ un million de barils par jour. Alors les symptômes de dépendance se font ressentir. Dès que sa dose est mise en danger, le monde retient son souffle. Ce fut encore le cas le 14 septembre dernier, lorsque l'e...