"Lors de cet entretien, le président a déclaré que l'opération militaire prévue à l'est de l'Euphrate contribuera à la paix et à la stabilité de la Syrie et facilitera la voie vers une solution politique", selon une source à la présidence turque.

La Syrie condamne l'incursion turque

La Syrie a condamné mercredi l'incursion turque dans la partie nord-est du pays ravagé par la guerre, contrôlée par les Kurdes, et a promis de faire face à "l'agression turque", rapportent des médias étatiques.

"La Syrie condamne avec la plus grande fermeté les déclarations imprudentes et les intentions agressives du régime turc et le renforcement militaire à la frontière syrienne, constituant une violation flagrante du droit international", a relayé l'agence de presse syrienne officielle, Sana, citant une source anonyme au sein du ministère syrien des Affaires étrangères.

"La Syrie renouvelle sa détermination à faire face à l'agression turque par tous les moyens légitimes et confirme sa volonté d'accepter ses fils égarés s'ils retournent sur le chemin de la raison et de la justice", a ajouté cette source, renvoyant aux kurdes syriens.