Les efforts nationaux et internationaux ont permis de sauver plus de trois millions de vies durant cette période, estime Plan, qui est actif dans 50 pays en Afrique, en Asie et en Amérique latine. "En dépit des immenses progrès réalisés, la malaria reste une menace quotidienne pour les enfants d'Afrique subsaharienne, qui représentent les trois quarts des victimes dans le monde.

Dans cette région, un enfant meurt toutes les 60 secondes de la malaria", souligne l'association. Par an, le paludisme tue encore 630.000 personnes. Au cours des cinq dernières années, Plan Belgique a distribué 21 millions de moustiquaires imprégnées et formé des dizaines de milliers de travailleurs de la santé. Entre 2005 et 2012, les moyens nationaux et internationaux pour lutter contre la malaria se sont multipliés, mais seule la moitié des 5,1 milliards de dollars nécessaires à l'éradication de la maladie a été mise sur la table par les gouvernements, précise encore l'organisation.

Les efforts nationaux et internationaux ont permis de sauver plus de trois millions de vies durant cette période, estime Plan, qui est actif dans 50 pays en Afrique, en Asie et en Amérique latine. "En dépit des immenses progrès réalisés, la malaria reste une menace quotidienne pour les enfants d'Afrique subsaharienne, qui représentent les trois quarts des victimes dans le monde. Dans cette région, un enfant meurt toutes les 60 secondes de la malaria", souligne l'association. Par an, le paludisme tue encore 630.000 personnes. Au cours des cinq dernières années, Plan Belgique a distribué 21 millions de moustiquaires imprégnées et formé des dizaines de milliers de travailleurs de la santé. Entre 2005 et 2012, les moyens nationaux et internationaux pour lutter contre la malaria se sont multipliés, mais seule la moitié des 5,1 milliards de dollars nécessaires à l'éradication de la maladie a été mise sur la table par les gouvernements, précise encore l'organisation.