Déjà samedi, 31 personnes avaient été tuées à Port-Saïd dans des accrochages entre habitants et policiers après l'annonce du verdict.

Leurs funérailles ont eu lieu dimanche. Selon des témoins, des coups de feu d'origine indéterminée ont été entendus pendant que les dépouilles, enveloppées dans des linceuls blancs, étaient transportées d'une mosquée vers le cimetière, provoquant un mouvement de panique dans la foule puis des scènes d'émeute.

Déjà samedi, 31 personnes avaient été tuées à Port-Saïd dans des accrochages entre habitants et policiers après l'annonce du verdict. Leurs funérailles ont eu lieu dimanche. Selon des témoins, des coups de feu d'origine indéterminée ont été entendus pendant que les dépouilles, enveloppées dans des linceuls blancs, étaient transportées d'une mosquée vers le cimetière, provoquant un mouvement de panique dans la foule puis des scènes d'émeute.