Cette résolution est le dernier effort des parlementaires républicains pour ralentir l'enquête en vue d'une destitution ("impeachment") de Donald Trump, accusé d'avoir fait pression sur l'Ukraine pour qu'elle enquête sur son rival démocrate Joe Biden avant la présidentielle américaine de 2020. Ce texte non contraignant, vu comme un test de loyauté envers Donald Trump pour les 53 républicains du Sénat, a été écrit par le chef de la majorité Mitch McConnell et l'influent Lindsey Graham, soutien de poids du président au Congrès.

Un communiqué du cabinet de Lindsey Graham explique que la résolution vise à "condamner l'enquête de la Chambre des représentants, illégale et à huis clos, en vue d'une destitution" du milliardaire new-yorkais.

Les démocrates de la Chambre des représentants, où ils sont majoritaires, ont ouvert en septembre une enquête au terme de laquelle ils pourront décider s'ils votent la mise en accusation ("impeachment") de Donald Trump. Si c'est le cas, la procédure passerait au Sénat, à majorité républicaine, pour le "procès" du président.

En début de semaine, ce dernier a appelé les parlementaires républicains à "s'endurcir" et à "combattre" cette procédure de destitution, qu'il a qualifiée de "coup d'état". Des élus républicains, furieux de ne pas être assez impliqués dans l'enquête des démocrates, ont interrompu mercredi un témoignage à huis clos, créant un rare chaos au Capitole.