Les Etats-Unis et la Russie ont acté vendredi la fin du traité conclu pendant la Guerre froide, s'accusant mutuellement d'être responsables de la mort de ce texte bilatéral emblématique.

"Pour éviter un chaos où il n'y aucune règle, limite ou loi, il faut encore une fois réfléchir à toutes les conséquences dangereuses possibles et entamer un dialogue sérieux sans ambiguïté", a lancé M. Poutine dans une déclaration publiée par le Kremlin.

"La Russie juge nécessaire de relancer entièrement et sans attendre les pourparlers visant à assurer la stabilité stratégique et la sécurité. Nous y sommes prêts", a souligné M. Poutine.

Il a mis en garde contre une "course aux armements illimitée" si Washington se lançait dans la production de missiles interdits par le traité INF.

Dans ce cas, "la Russie sera contrainte de se mettre à la mise au point de missiles analogues" à ceux des Etats-Unis, a-t-il averti, ordonnant aux ministères de la Défense et des Affaires étrangères et aux services de renseignement de suivre "attentivement" les initiatives prises par Washington en la matière et assurant que les actes de Moscou auront "exclusivement un caractère de réciprocité".