Des pizzas en soutien aux fonctionnaires victimes du shutdown

14/01/19 à 12:33 - Mise à jour à 15:48

Source: Huffington Post

Au Canada, des contrôleurs aériens envoient des pizzas à leurs collègues américains en signe de soutien. Les contrôleurs américains travaillent sans rémunération depuis le début du shutdown partiel des administrations américaines le 22 décembre.

Des pizzas en soutien aux fonctionnaires victimes du shutdown

Des contrôleurs américains reçoivent des dizaines de pizzas, commandées et offertes par leurs collègues canadiens depuis jeudi dernier. © PWT ATCT

Tout est parti d'une petite action : jeudi dernier, les contrôleurs aériens de la base d'Edmonton au Canada ont décidé d'acheter des pizzas à leurs collègues d'Anchorage, en Alaska. Les canadiens cherchaient un moyen de soutenir les contrôleurs américains qui se préparaient à recevoir vendredi leurs premières fiches de salaire... sans salaire. L'idée a ensuite fait boule de neige dans les autres unités canadiennes.

Selon l'Association canadienne du contrôle aérien, interrogée par Global News, une quarantaine d'établissements américains ont déjà reçu des pizzas. "Et ce nombre ne cesse d'augmenter d'heure en heure". Les contrôleurs aériens de Vancouver, Toronto, Montréal et d'autres ont envoyé des pizzas aux bases de Seattle, Boston, Anchorage et même New-York. Dans la plupart des cas, les tours de contrôle canadiennes ont offert le repas aux bases américaines des secteurs voisins. Au total, depuis jeudi, les Américains ont reçu plus de 350 pizzas. C'est principalement les contributions individuelles des fonctionnaires canadiens qui ont permis de financer ces actions.

Sur les réseaux sociaux, les contrôleurs américains ne manquent pas d'exprimer leurs gratitudes. Les photos et remerciements se multiplient.

Thanks to our friends to the north at Moncton Center for the pizza! Good to know we have people out there who actually...

Geplaatst door PWM ATCT op Zaterdag 12 januari 2019

Des pilotes auraient également remercié leurs collègues canadiens par message radio en entrant dans l'espace aérien canadien.

Les contrôleurs des deux pays sont souvent amenés à travailler ensemble pour surveiller l'espace aérien nord-américain. Ils décrivent leur métier comme un travail stressant et souvent ingrat. Mais beaucoup d'entre eux viennent travailler même sans rémunération. Les dix milles contrôleurs du trafic aérien font partie des 24 000 emplois de l'Administration fédérale de l'Aviation américaine considérés comme essentiels. La NATCA (National Air Traffic Controllers Association) insiste d'ailleurs sur l'importance de leur travail dans la sécurité du trafic aérien.

Comme beaucoup de fonctionnaires de l'administration américaine, ils travaillent sans salaire depuis le 22 décembre dernier avec le plus long shutdown de l'histoire des Etats-Unis (le record de la présidence Clinton a été battu vendredi dernier avec plus de 21 jours de paralysie). Selon CNN, la NATCA (National Air Traffic Controllers Association) aurait intenté une action en justice devant une cour fédéral du district de Columbia. Elle réclame une ordonnance contraignant le gouvernement à payer les salaires non-perçus à son personnel.

Nina Dautrebande.

Nos partenaires