La police italienne a interpelé un Somalien de 33 ans alors qu'il tentait de faire entrer des migrants en Europe, rapporte Blasting News. Son embarcation transportant 369 personnes a été repérée par un drone.

"Les 50 premiers migrants interrogés ont expliqué qu'ils n'avaient pas vu la personne qui dirigeait l'embarcation", a déclaré la police aux médias italiens. Ce sont donc les images prises par le drone qui ont permis d'identifier le responsable. Une fois arrêté, l'homme a avoué son trafic à la police.

Le bâtiment à qui appartient le drone est le bateau privé My Phoenix. Il appartient à un couple de milliardaires. L'équipage est composé de 20 personnes et de plusieurs drones. Son objectif est d'aider la police à repérer les migrants et à arrêter les trafiquants. C'est après le drame de Lampedusa, qui a coûté la vie à 366 migrants en octobre 2013, que le couple a décidé d'investir.

Depuis le début de cette année, plus de 1500 personnes ont trouvé la mort en essayant de traverser la Méditerranée.

La police italienne a interpelé un Somalien de 33 ans alors qu'il tentait de faire entrer des migrants en Europe, rapporte Blasting News. Son embarcation transportant 369 personnes a été repérée par un drone. "Les 50 premiers migrants interrogés ont expliqué qu'ils n'avaient pas vu la personne qui dirigeait l'embarcation", a déclaré la police aux médias italiens. Ce sont donc les images prises par le drone qui ont permis d'identifier le responsable. Une fois arrêté, l'homme a avoué son trafic à la police.Le bâtiment à qui appartient le drone est le bateau privé My Phoenix. Il appartient à un couple de milliardaires. L'équipage est composé de 20 personnes et de plusieurs drones. Son objectif est d'aider la police à repérer les migrants et à arrêter les trafiquants. C'est après le drame de Lampedusa, qui a coûté la vie à 366 migrants en octobre 2013, que le couple a décidé d'investir. Depuis le début de cette année, plus de 1500 personnes ont trouvé la mort en essayant de traverser la Méditerranée.