"Il y a des liens importants entre des djihadistes à Barcelone et les réseaux belges, simplement parce que la Belgique a une structure terroriste qui est elle aussi marocaine", a indiqué l'ancien juge antiterroriste français, sans évoquer d'éléments précis concernant les attentats qui ont touché Barcelone et Cambrils jeudi.

"Il y a des liens parce que c'est la communauté marocaine extrémiste", a-t-il ajouté. "Les liens sont historiques. Entre les réseaux marocains en Belgique et en Espagne, il y a des liens depuis les années 90."

"Il y a des liens importants entre des djihadistes à Barcelone et les réseaux belges, simplement parce que la Belgique a une structure terroriste qui est elle aussi marocaine", a indiqué l'ancien juge antiterroriste français, sans évoquer d'éléments précis concernant les attentats qui ont touché Barcelone et Cambrils jeudi. "Il y a des liens parce que c'est la communauté marocaine extrémiste", a-t-il ajouté. "Les liens sont historiques. Entre les réseaux marocains en Belgique et en Espagne, il y a des liens depuis les années 90."