D'anciens mineurs ayant participé à la grève d'une année contre le gouvernement de la Dame de Fer dans les années 80 ont rejoint des militants d'extrême-gauche et des étudiants.

Un important dispositif policier avait été déployé après les troubles survenus lors de plusieurs célébrations depuis que Margaret Thatcher a succombé à une crise cardiaque, à 87 ans.

Mais l'ambiance de la manifestation était davantage celle d'un carnaval que d'une émeute, des personnes de tous âges dansant, jouant du tambour ou faisant retentir sifflets et klaxons.

Quelques échauffourées se sont toutefois produites avec la police et neuf personnes ont été arrêtées, dont cinq pour état d'ivresse et trouble à l'ordre public, a indiqué un porte-parole de Scotland Yard.

Le maire de Londres, Boris Johnson, avait mis en garde les manifestants contre d'éventuels débordements. "Nous vivons dans une démocratie dans laquelle les gens ont le droit de manifester, de s'amuser et de faire ce qu'ils veulent", a-t-il déclaré sur la radio britannique LBC. "Ce qu'ils ne peuvent pas faire, je pense, c'est d'utiliser la mort d'une personne âgée pour lancer une émeute, une rixe ou ce genre de choses. Donc nous nous préparons à faire face à ça", avait-il ajouté.