Montée avec l'aide du FBI, l'opération surnommée "Kidslove" dure depuis 18 mois et a mené à 303 arrestations, notamment en Australie, en Colombie ou en Corée du Sud, assure le quotidien. Le nom réel du site internet reste secret, l'enquête étant toujours en cours. "Au moins 106 victimes ont été identifiées, la plupart d'entre elles avaient moins de 12 ans", assure le quotidien, citant la police néerlandaise. La police australienne a arrêté le chef de ce réseau de pédopornographie en juin 2014, dans son domicile d'Adélaïde (sud) : âgé de 33 ans, Shannon M. a été condamné à 35 ans de prison début novembre. S'étant saisie de son ordinateur, la police a endossé son indentité et conversé avec d'autres pédophiles sur le réseau TOR, une plateforme qui garantit l'anonymat sur internet, dans l'espoir de les identifier. Un Néerlandais de 37 ans a dès lors été arrêté dans la ville d'Almelo, à l'est des Pays-Bas. Cet homme, identifié comme Erwin van den B., a été condamné en juin à 18 mois de prison. Le parquet n'a pas pu prouver qu'il était également impliqué dans la production de pédopornographie, comme Shannon M.

"Les enquêteurs australiens et néerlandais ont réussi à arrêter deux des chefs d'un des plus grands sites de pédopornographie au monde", assure néanmoins le quotidien. Le site en question contenait 360.000 images illégales et comptait plus de 45.000 abonnés. Sur les 303 arrestations effectuées jusqu'à présent, 5 l'ont été aux Pays-Bas. "L'enquête continue", assure au quotidien la directrice de l'enquête aux Pays-Bas : "nous continuerons à chasser ces prédateurs".