L'ambassadeur russe à l'ONU Vitali Tchourkine est "mort soudainement" lundi, a fait savoir le ministère russe des Affaires étrangères. Il aurait eu 65 ans mardi. La cause du décès n'est pas connue mais il serait décédé sur son lieu de travail, à New York, selon le ministère.

Les Affaires étrangères russes n'ont encore livré aucune information sur la cause du décès M. Tchourkine.

Vladimir Poutine bouleversé par ce décès

Le président Vladimir Poutine est bouleversé par le décès de l'ambassadeur russe à l'ONU Vitali Tchourkine, a indiqué Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin. "Le chef de l'Etat appréciait grandement le professionnalisme et les talents de diplomate de Tchourkine". Le président présente ses condoléances aux proches du défunt, souligne encore le Kremlin sur son site internet.

Le représentant russe était ambassadeur russe à l'ONU depuis 2006. De 1994 à 1998, il avait été ambassadeur en Belgique et représentant permanent au siège de l'OTAN à Bruxelles. Il avait également travaillé au ministère des Affaires étrangères à Moscou et avait été ambassadeur au Canada ainsi que représentant spécial russe aux négociations sur l'ex-Yougoslavie (1992-1994).

Vitali Tchourkine défendait bec et ongles les positions de la Russie, notamment les intenses bombardements de son aviation contre la ville syrienne d'Alep, l'an dernier, pour écraser la rébellion contre le régime du président Bachar al Assad.

Selon le New York Post, qui ne cite pas ses sources, Vitali Tchourkine a été hospitalisé à Manhattan à la suite de problèmes cardiaques.

L'ambassadeur russe à l'ONU Vitali Tchourkine est "mort soudainement" lundi, a fait savoir le ministère russe des Affaires étrangères. Il aurait eu 65 ans mardi. La cause du décès n'est pas connue mais il serait décédé sur son lieu de travail, à New York, selon le ministère. Les Affaires étrangères russes n'ont encore livré aucune information sur la cause du décès M. Tchourkine.Vladimir Poutine bouleversé par ce décès Le président Vladimir Poutine est bouleversé par le décès de l'ambassadeur russe à l'ONU Vitali Tchourkine, a indiqué Dmitri Peskov, porte-parole du Kremlin. "Le chef de l'Etat appréciait grandement le professionnalisme et les talents de diplomate de Tchourkine". Le président présente ses condoléances aux proches du défunt, souligne encore le Kremlin sur son site internet. Le représentant russe était ambassadeur russe à l'ONU depuis 2006. De 1994 à 1998, il avait été ambassadeur en Belgique et représentant permanent au siège de l'OTAN à Bruxelles. Il avait également travaillé au ministère des Affaires étrangères à Moscou et avait été ambassadeur au Canada ainsi que représentant spécial russe aux négociations sur l'ex-Yougoslavie (1992-1994). Vitali Tchourkine défendait bec et ongles les positions de la Russie, notamment les intenses bombardements de son aviation contre la ville syrienne d'Alep, l'an dernier, pour écraser la rébellion contre le régime du président Bachar al Assad. Selon le New York Post, qui ne cite pas ses sources, Vitali Tchourkine a été hospitalisé à Manhattan à la suite de problèmes cardiaques.