La Japonaise Chizuko Kono, 67 ans, l'Espagnol Juanjo Garra, 50 ans, et le guide népalais Dawa Sherpa étaient portés disparus depuis vendredi alors qu'ils tentaient d'escalader le septième plus haut sommet du monde, au sein d'un groupe de 21 alpinistes.

L'Espagnol est mort après avoir glissé et s'être brisé la cheville. Les circonstances de la mort des deux autres alpinistes n'étaient pas connues dans l'immédiat.

"Vendredi après-midi, M. Garra a glissé et s'est cassé la cheville. Il ne pouvait plus marcher", a indiqué à l'AFP Tika Gurung, l'organisateur de l'expédition, précisant qu'il était alors très tard et qu'un sauvetage n'était pas possible à ce moment là.

"Son guide, Keshab Gurung, est resté avec lui toute la nuit. Des hélicoptères ont ensuite tenté de lui porter secours le lendemain mais l'altitude était trop élevée", a-t-il ajouté. La Japonaise et son guide népalais sont quant à eux morts à environ 7.700 m.

Le guide de l'Espagnol était soigné à l'hôpital à Katmandou pour des blessures. Garra voulait gravir les 14 plus hauts sommets du monde et ce guide l'accompagnait dans cette entreprise.

Huit personnes sont mortes sur l'Everest cette saison et plusieurs autres sont toujours portées disparues dans les autres montagnes de l'Himalaya, dont cinq alpinistes sur le Kanchenjunga, le troisième plus haut sommet du monde.

La Japonaise Chizuko Kono, 67 ans, l'Espagnol Juanjo Garra, 50 ans, et le guide népalais Dawa Sherpa étaient portés disparus depuis vendredi alors qu'ils tentaient d'escalader le septième plus haut sommet du monde, au sein d'un groupe de 21 alpinistes. L'Espagnol est mort après avoir glissé et s'être brisé la cheville. Les circonstances de la mort des deux autres alpinistes n'étaient pas connues dans l'immédiat. "Vendredi après-midi, M. Garra a glissé et s'est cassé la cheville. Il ne pouvait plus marcher", a indiqué à l'AFP Tika Gurung, l'organisateur de l'expédition, précisant qu'il était alors très tard et qu'un sauvetage n'était pas possible à ce moment là. "Son guide, Keshab Gurung, est resté avec lui toute la nuit. Des hélicoptères ont ensuite tenté de lui porter secours le lendemain mais l'altitude était trop élevée", a-t-il ajouté. La Japonaise et son guide népalais sont quant à eux morts à environ 7.700 m. Le guide de l'Espagnol était soigné à l'hôpital à Katmandou pour des blessures. Garra voulait gravir les 14 plus hauts sommets du monde et ce guide l'accompagnait dans cette entreprise. Huit personnes sont mortes sur l'Everest cette saison et plusieurs autres sont toujours portées disparues dans les autres montagnes de l'Himalaya, dont cinq alpinistes sur le Kanchenjunga, le troisième plus haut sommet du monde.