"Le Prince Malko Linge est orphelin: l'écrivain Gérard de Villiers est décédé hier à Paris à 83 ans des suites d'une longue maladie" a annoncé l'avocat sur twitter. Christine de Villiers, l'épouse de l'auteur et dirigeante des éditions Gérard de Villiers, confirme la disparition. "En mai on lui avait diagnostiqué un cancer du pancréas avec des métastases au foie" a-t-elle indiqué par téléphone à l'AFP. "Les dernières semaines il était conscient mais très fragile. Il n'avait pas supporté la chimiothérapie", ajoute Mme de Villiers. "C'est exactement la mort qu'il ne voulait pas".

Début février, le New York Times l'avait consacré comme "l'auteur de romans d'espionnage qui en savait trop". Il venait de passer dix jours en Afghanistan, théâtre de ses deux SAS à venir, les 198e et 199e de la série.

Alors que la série affiche aujourd'hui 200 titres, Gérard de Villiers déclarait récemment ignorer le nombre exact de livres vendus depuis 1965 et la publication de "SAS à Istanbul", le premier mettant en scène son altesse sérénissime (SAS) le prince Malko Linge, il y a près d'un demi-siècle: "Sans doute entre 120 et 150 millions, tous pays confondus", avançait-il.

"Le Prince Malko Linge est orphelin: l'écrivain Gérard de Villiers est décédé hier à Paris à 83 ans des suites d'une longue maladie" a annoncé l'avocat sur twitter. Christine de Villiers, l'épouse de l'auteur et dirigeante des éditions Gérard de Villiers, confirme la disparition. "En mai on lui avait diagnostiqué un cancer du pancréas avec des métastases au foie" a-t-elle indiqué par téléphone à l'AFP. "Les dernières semaines il était conscient mais très fragile. Il n'avait pas supporté la chimiothérapie", ajoute Mme de Villiers. "C'est exactement la mort qu'il ne voulait pas". Début février, le New York Times l'avait consacré comme "l'auteur de romans d'espionnage qui en savait trop". Il venait de passer dix jours en Afghanistan, théâtre de ses deux SAS à venir, les 198e et 199e de la série. Alors que la série affiche aujourd'hui 200 titres, Gérard de Villiers déclarait récemment ignorer le nombre exact de livres vendus depuis 1965 et la publication de "SAS à Istanbul", le premier mettant en scène son altesse sérénissime (SAS) le prince Malko Linge, il y a près d'un demi-siècle: "Sans doute entre 120 et 150 millions, tous pays confondus", avançait-il.