A Lesbos, des candidats-réfugiés ont bouté le feu aux bureaux des services européens de l'asile en raison de la lenteur des procédures. De plus, le personnel, en ce compris les renforts belges, est quotidiennement menacé.

Le secrétaire d'Etat a dès lors décidé de rapatrier les dizaines d'experts belges présents sur place.

Theo Francken a demandé que des modifications interviennent afin d'assurer de meilleures conditions de travail sur place. Il a aussi exigé que les procédures d'asile, ainsi que les expulsions vers la Turquie, soient accélérées. Tant que ces conditions ne seront pas remplies, les collaborateurs belges ne retourneront pas sur place.

A Lesbos, des candidats-réfugiés ont bouté le feu aux bureaux des services européens de l'asile en raison de la lenteur des procédures. De plus, le personnel, en ce compris les renforts belges, est quotidiennement menacé. Le secrétaire d'Etat a dès lors décidé de rapatrier les dizaines d'experts belges présents sur place. Theo Francken a demandé que des modifications interviennent afin d'assurer de meilleures conditions de travail sur place. Il a aussi exigé que les procédures d'asile, ainsi que les expulsions vers la Turquie, soient accélérées. Tant que ces conditions ne seront pas remplies, les collaborateurs belges ne retourneront pas sur place.