Aucun pays n'échappera à l'urgence climatique, avertit l'ancienne présidente chilienne, soulignant que les droits à la vie, à la santé, à l'alimentation, à l'accès à l'eau potable, au logement et au développement sont déjà touchés par les changements climatiques.

Pour Michelle Bachelet, le monde a une dette morale à l'égard "de ces millions d'enfants, adolescents et jeunes adultes qui se sont levés pour parler" de la crise climatique.

Ces déclarations de Mme Bachelet interviennent à la veille de la Journée mondiale des Droits de l'Homme et alors que près de 200 pays sont réunis du 2 au 13 décembre à Madrid pour la conférence de l'Onu sur le Climat (COP25).

Aucun pays n'échappera à l'urgence climatique, avertit l'ancienne présidente chilienne, soulignant que les droits à la vie, à la santé, à l'alimentation, à l'accès à l'eau potable, au logement et au développement sont déjà touchés par les changements climatiques. Pour Michelle Bachelet, le monde a une dette morale à l'égard "de ces millions d'enfants, adolescents et jeunes adultes qui se sont levés pour parler" de la crise climatique. Ces déclarations de Mme Bachelet interviennent à la veille de la Journée mondiale des Droits de l'Homme et alors que près de 200 pays sont réunis du 2 au 13 décembre à Madrid pour la conférence de l'Onu sur le Climat (COP25).