"Les perquisitions concernent aussi bien l'appartement du copilote à Düsseldorf que son logement à Montabaur", où le suspect, Andreas Lubitz, âgé de 28 ans, vivait une partie du temps chez ses parents, a indiqué le procureur Ralf Herrenbrück.

Vers 19h45, les enquêteurs ont mis fin à leur perquisition dans son logement de Montabaur, ville de 12.500 habitants située entre Düsseldorf et Francfort.

Une personne, le visage couvert par un manteau, est sortie avec les enquêteurs qui n'ont fait aucune déclaration à la presse.

Ils ont également emporté l'unité centrale d'un ordinateur, ainsi que deux grands sacs bleus et un carton visiblement pleins.

Un cordon de policiers protégeait jeudi soir la maison familiale des Lubitz dont les volets avaient été tirés pendant toute la durée des investigations.

Le parquet de Düsseldorf a ouvert une enquête parallèle aux investigations principales faites en France car de nombreuses victimes séjournaient dans cette région allemande. Il a évoqué des perquisitions "à Düsseldorf et dans d'autres lieux", pour y trouver des "éléments personnels susceptibles d'éclairer les faits".

D'autres policiers ont procédé à une enquête de voisinage en faisant le tour de ce quartier d'habitation de Montabaur où ont pris position de nombreux médias.

La justice française soupçonne Andreas Lubitz d'avoir volontairement provoqué la chute de l'Airbus A320 de Germanwings qu'il pilotait, avec 149 autres personnes à son bord, tandis que son commandant de bord était bloqué à l'extérieur de la cabine de pilotage.

"Les perquisitions concernent aussi bien l'appartement du copilote à Düsseldorf que son logement à Montabaur", où le suspect, Andreas Lubitz, âgé de 28 ans, vivait une partie du temps chez ses parents, a indiqué le procureur Ralf Herrenbrück. Vers 19h45, les enquêteurs ont mis fin à leur perquisition dans son logement de Montabaur, ville de 12.500 habitants située entre Düsseldorf et Francfort.Une personne, le visage couvert par un manteau, est sortie avec les enquêteurs qui n'ont fait aucune déclaration à la presse. Ils ont également emporté l'unité centrale d'un ordinateur, ainsi que deux grands sacs bleus et un carton visiblement pleins. Un cordon de policiers protégeait jeudi soir la maison familiale des Lubitz dont les volets avaient été tirés pendant toute la durée des investigations.Le parquet de Düsseldorf a ouvert une enquête parallèle aux investigations principales faites en France car de nombreuses victimes séjournaient dans cette région allemande. Il a évoqué des perquisitions "à Düsseldorf et dans d'autres lieux", pour y trouver des "éléments personnels susceptibles d'éclairer les faits". D'autres policiers ont procédé à une enquête de voisinage en faisant le tour de ce quartier d'habitation de Montabaur où ont pris position de nombreux médias.La justice française soupçonne Andreas Lubitz d'avoir volontairement provoqué la chute de l'Airbus A320 de Germanwings qu'il pilotait, avec 149 autres personnes à son bord, tandis que son commandant de bord était bloqué à l'extérieur de la cabine de pilotage.