Le dossier Ibramco (Iranian-Belgian Refining and Marketing Company) est une pierre angulaire du gouvenerment Luberton. La sidérurgie est aux soins palliatifs et l'ère dorée des mines est bien loin. Le projet de raffinerie de pétrole est censée concrétiser le renouveau économique wallon. Mais à peine le communiqué est-il diffusé que le projet... capote!

Le commerce n'a pas pour seul but d'apporter la prospérité ; il sert aussi à prévenir les conflits. En octobre 1943, Belges, Néerlandais et Luxembourgeois signent une convention monétaire "Benelux" puis en 1944 une convention douanière. Cette dernière n'entre en vigueur que le 1er janvier 1948, après la seconde guerre mondiale.

La présence d'Emile Vandervelde à la conférence de Locarno sera un tournant dans la politique diplomatique belge. Paul-Henri Spaak dira un jour : "A Locarno, la Belgique s'est engagée comme une grande puissance". Récit.

Ce pourrait être un jour de fierté nationale en URSS. En ce 9 octobre, c'est à un Russe que le célèbre Comité a décidé d'attribuer le prix Nobel de la paix. Pourtant, dans les abords du Kremlin, on ne festoie guère.

Bien sûr, les Soviets, c'est d'abord l'horreur. Un régime autoritaire, des purges historiques, des procès partiaux, des crimes... staliniens ! Et pourtant, ce jour-là, des deux côtés du Rideau de fer, ces mêmes Soviets forcent l'admiration.

En échange d'une nouvelle redistribution des compétences, les francophones réclament un refinancement de leur Communauté. On décide aussi de scinder la province de Brabant, d'affaiblir le Sénat, et de doter les assemblées régionales d'élus directs. L'été est long. Mais le 29 septembre, jour de la fête de l'archange, Dehaene obtient son accord.