"Nous avons engagé les hostilités pour sécuriser le Grand Ouest, en particulier Duékoué et Guiglo, où des miliciens sèment la terreur", a indiqué à l'AFP le porte-parole militaire des Forces républicaines (pro-Ouattara), Seydou Ouattara.

Les Forces républicaines regroupent essentiellement des ex-rebelles des Forces nouvelles, qui contrôlent le nord du pays depuis 2002. "On a encerclé Duékoué et il est possible que les deux villes, Duékoué et Guiglo, tombent aujourd'hui (lundi)", a affirmé le porte-parole depuis Bouaké (centre), fief des Forces républicaines.

"Nos positions ont été attaquées par des rebelles dès 05H00 (locales et GMT) sur la base située à l'entrée ouest de Duékoué", a confirmé à l'AFP un militaire des Forces de défense et de sécurité (FDS) fidèles au président sortant.

Depuis fin février, les forces pro-Ouattara progressent dans l'Ouest et ont repris cinq villes aux forces fidèles à Laurent Gbagbo.

Le Vif.be, avec Belga

"Nous avons engagé les hostilités pour sécuriser le Grand Ouest, en particulier Duékoué et Guiglo, où des miliciens sèment la terreur", a indiqué à l'AFP le porte-parole militaire des Forces républicaines (pro-Ouattara), Seydou Ouattara. Les Forces républicaines regroupent essentiellement des ex-rebelles des Forces nouvelles, qui contrôlent le nord du pays depuis 2002. "On a encerclé Duékoué et il est possible que les deux villes, Duékoué et Guiglo, tombent aujourd'hui (lundi)", a affirmé le porte-parole depuis Bouaké (centre), fief des Forces républicaines. "Nos positions ont été attaquées par des rebelles dès 05H00 (locales et GMT) sur la base située à l'entrée ouest de Duékoué", a confirmé à l'AFP un militaire des Forces de défense et de sécurité (FDS) fidèles au président sortant. Depuis fin février, les forces pro-Ouattara progressent dans l'Ouest et ont repris cinq villes aux forces fidèles à Laurent Gbagbo. Le Vif.be, avec Belga