Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 2.079.300 sont aujourd'hui considérés comme guéris. 3.441 nouveaux décès et 99.827 nouveaux cas ont été recensés, au cours des dernières 24 heures, dans le monde.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès sont le Brésil avec 965 nouveaux morts, les Etats-Unis (951) et le Mexique (190).

Les Etats-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 97.430 décès pour 1.633.076 cas. Au moins 361.239 personnes ont été déclarées guéries.

Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont le Royaume-Uni avec 36.793 morts pour 259.559 cas, l'Italie avec 32.785 morts (229.858 cas), l'Espagne avec 28.752 morts (235.772 cas) et la France avec 28.367 morts (182.584 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 80 décès pour 100.000 habitants, suivi par l'Espagne (61), l'Italie (54), le Royaume-Uni (54), et la France (43).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l'épidémie a débuté fin décembre, a officiellement dénombré au total 82.974 cas (3 nouveaux entre samedi et dimanche), dont 4.634 décès et 78.261 guérisons. L'Europe totalisait dimanche à 19h00, 173.915 décès pour 2.021.900 cas, les Etats-Unis et le Canada 103.889 décès (1.717.158 cas), l'Amérique latine et les Caraïbes 39.166 décès (720.260 cas), l'Asie 13.992 décès (441.447 cas), le Moyen-Orient 8.805 décès (343.372 cas), l'Afrique 3.314 décès (109.562 cas), et l'Océanie 130 décès (8.466 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l'AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d'augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 2.079.300 sont aujourd'hui considérés comme guéris. 3.441 nouveaux décès et 99.827 nouveaux cas ont été recensés, au cours des dernières 24 heures, dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès sont le Brésil avec 965 nouveaux morts, les Etats-Unis (951) et le Mexique (190). Les Etats-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 97.430 décès pour 1.633.076 cas. Au moins 361.239 personnes ont été déclarées guéries. Après les Etats-Unis, les pays les plus touchés sont le Royaume-Uni avec 36.793 morts pour 259.559 cas, l'Italie avec 32.785 morts (229.858 cas), l'Espagne avec 28.752 morts (235.772 cas) et la France avec 28.367 morts (182.584 cas). Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 80 décès pour 100.000 habitants, suivi par l'Espagne (61), l'Italie (54), le Royaume-Uni (54), et la France (43). La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l'épidémie a débuté fin décembre, a officiellement dénombré au total 82.974 cas (3 nouveaux entre samedi et dimanche), dont 4.634 décès et 78.261 guérisons. L'Europe totalisait dimanche à 19h00, 173.915 décès pour 2.021.900 cas, les Etats-Unis et le Canada 103.889 décès (1.717.158 cas), l'Amérique latine et les Caraïbes 39.166 décès (720.260 cas), l'Asie 13.992 décès (441.447 cas), le Moyen-Orient 8.805 décès (343.372 cas), l'Afrique 3.314 décès (109.562 cas), et l'Océanie 130 décès (8.466 cas). Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l'AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d'augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.