Début du mois, le pape François dénonçait le " sournois endoctrinement de la théorie du genre " à travers les manuels scolaires français qui inciteraient à aller " contre les choses naturelles ". Quelques jours plus tard, Isabelle Simonis, la ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles en charge de l'Egalité des chances (PS) se positionnait en faveur de cours de gymnastique mixtes pour lutter contre les stéréotypes sexués. Et le 16 octobre, à Paris, la Manif pour tous rejetait le but de la théorie du genre, qui serait, en substance " d'arriver à l'indifférenciation des sexes et de la sexualité ". La " théorie du genre ", donc. Que recouvre ce concept ? Pourquoi provoque-t-il tant de malentendus ? Décryptage en cinq questions.
...