" J'aime m'habiller joliment et prendre des photos, je trouve que ce cursus me correspond vraiment bien", concède Jiang Mengna à l'AFP. À 21 ans, la jeune passionnée de mode fait partie des 33 étudiants inscrits à ce cursus sobrement intitulé "Mannequinat et étiquette". La majorité des élèves sont des femmes. Cours de maquillage, défilés pour entraîner sa démarche de mannequin, cours de danse et même maniement du selfie stick... Le Yiwu Industrial and Commercial College (YWICC), près de Shanghai, a tout prévu pour fournir à la trentaine d'élèves les compétences pour se faire une e-réputation de haut vol. Vous ambitionnez de dépasser le million d'abonnés sur Instagram ? Foncez, ce cursus est fait pour vous.

L'information, notamment dénichée par Mashable, pourrait prêter à sourire. Pourtant, la Chine compte 731 millions d'internautes. L'équivalent de l'ensemble de la population du continent européen. Et si Pékin bloque la plupart des réseaux sociaux phares de l'Occident - comme Instagram ou Facebook, le pays possède ses propres plateformes, comme Weibo, le Twitter chinois. Les stars du web sont appelées les Wang Hong. Ils peuvent empocher jusqu'à 46 millions de dollars par an.

Après trois années d'études, les élèves reçoivent un diplôme certifié. Pour le décrocher et se lancer dans le métier d'influenceur, il faudra néanmoins réussir les différents modules, allant de la maîtrise des relations publiques à celle de la traditionnelle cérémonie du thé.

Dans ce pays qui compte plus d'1,3 milliard d'habitants, les gourous 2.0 reçoivent automatiquement une audience considérable. L'une des Wang Hong les plus en vue du pays, Papi Jiang, cumule ainsi près de 44 millions d'abonnés sur les différentes plateformes qu'elle emploie. À titre de comparaison, Cyprien, le youtubeur français le mieux coté, compte onze millions de fans. Et chez nous, la star du web à la sauce belge s'appelle Jimmy Labeeu. Un peu plus d'un million de personnes sont abonnées à son compte YouTube.

Analysis International, une société de conseil pour le Web, estime que l'industrie des Wang Hong pesait 7,75 milliards de US$ en 2016. Cette somme pourrait doubler d'ici 2018. Le milieu brasse des sommes colossales. L'université chinoise aurait flairé le bon filon pour attirer les influenceurs de demain. On attend le premier cursus belge qui nous apprendra à maîtriser la photo culinaire sur Instagram ! #foodporn

Rodrigue Jamin

" J'aime m'habiller joliment et prendre des photos, je trouve que ce cursus me correspond vraiment bien", concède Jiang Mengna à l'AFP. À 21 ans, la jeune passionnée de mode fait partie des 33 étudiants inscrits à ce cursus sobrement intitulé "Mannequinat et étiquette". La majorité des élèves sont des femmes. Cours de maquillage, défilés pour entraîner sa démarche de mannequin, cours de danse et même maniement du selfie stick... Le Yiwu Industrial and Commercial College (YWICC), près de Shanghai, a tout prévu pour fournir à la trentaine d'élèves les compétences pour se faire une e-réputation de haut vol. Vous ambitionnez de dépasser le million d'abonnés sur Instagram ? Foncez, ce cursus est fait pour vous.L'information, notamment dénichée par Mashable, pourrait prêter à sourire. Pourtant, la Chine compte 731 millions d'internautes. L'équivalent de l'ensemble de la population du continent européen. Et si Pékin bloque la plupart des réseaux sociaux phares de l'Occident - comme Instagram ou Facebook, le pays possède ses propres plateformes, comme Weibo, le Twitter chinois. Les stars du web sont appelées les Wang Hong. Ils peuvent empocher jusqu'à 46 millions de dollars par an. Après trois années d'études, les élèves reçoivent un diplôme certifié. Pour le décrocher et se lancer dans le métier d'influenceur, il faudra néanmoins réussir les différents modules, allant de la maîtrise des relations publiques à celle de la traditionnelle cérémonie du thé. Dans ce pays qui compte plus d'1,3 milliard d'habitants, les gourous 2.0 reçoivent automatiquement une audience considérable. L'une des Wang Hong les plus en vue du pays, Papi Jiang, cumule ainsi près de 44 millions d'abonnés sur les différentes plateformes qu'elle emploie. À titre de comparaison, Cyprien, le youtubeur français le mieux coté, compte onze millions de fans. Et chez nous, la star du web à la sauce belge s'appelle Jimmy Labeeu. Un peu plus d'un million de personnes sont abonnées à son compte YouTube.Analysis International, une société de conseil pour le Web, estime que l'industrie des Wang Hong pesait 7,75 milliards de US$ en 2016. Cette somme pourrait doubler d'ici 2018. Le milieu brasse des sommes colossales. L'université chinoise aurait flairé le bon filon pour attirer les influenceurs de demain. On attend le premier cursus belge qui nous apprendra à maîtriser la photo culinaire sur Instagram ! #foodpornRodrigue Jamin